Étiquettes

, , , , , , , , , ,


Voici la fin de mon défi de 2013 qui se termine avec un beau succès puisque je fini avec 176 films vus contre 10 l’an dernier ! Vous pouvez retrouver mes autres listes de films vu en cliquant sur les liens : Films 1 à 10 | Films 11 à 20 | Films 21 à 30 | Films 31 à 40 | Films 41 à 50 | Films 51 à 60 | Films 61 à 70 | Films 71 à 80 | Films 81 à 90 | Films 91 à 100 | Films 101 à 110 | Films 111 à 120 | Films 121 à 130 | Films 131 à 140 | Films 141 à 150 | Films 151 à 160 | Films 161 à 170

Le Majordome171/130 – Le Majordome : 3,5/5.

L’histoire : Le jeune Cecil Gaines, en quête d’un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison-Blanche. C’est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale. À la maison, sa femme, Gloria, élève leurs deux fils, et la famille jouit d’une existence confortable grâce au poste de Cecil. Pourtant, son engagement suscite des tensions dans son couple : Gloria s’éloigne de lui et les disputes avec l’un de ses fils, particulièrement anticonformiste, sont incessantes. À travers le regard de Cecil Gaines, le film retrace l’évolution de la vie politique américaine et des relations entre communautés. De l’assassinat du président Kennedy et de Martin Luther King au mouvement des « Black Panthers », de la guerre du Vietnam au scandale du Watergate, Cecil vit ces événements de l’intérieur, mais aussi en père de famille…

Mon avis : Un très bon film qui montre comment se déroulait les choses en Amérique à cette époque. C’est assez intéressant de voir les choses de ce point de vue sachant que Cecil est assez privilégié vu son statut qui montre qu’il était possible de s’en sortir par son travail et sa volonté.

Battle of the Year172/130 – Battle of the Year : 2,5/5.

L’histoire : Battle Of the Year, tenue chaque année en France, est certainement la plus grande compétition mondiale de Break Dance, seulement aucune équipe américaine n’a gagné depuis 15 ans. Dante, un des meilleurs danseurs de Californie, compte bien faire remonter le pays initiateur du Hip Hop sur la première marche du podium. Avec l’aide de Blake, un ancien coach de Basket-ball, ils vont monter une équipe composée des meilleurs danseurs du pays, convaincus de pouvoir en faire des champions.

 Mon avis : Un énième film sur la danse qui n’apporte pas grand chose et qui n’est pas super passionnant !

Une vie inachevée173/130 – Une vie inachevée : 3/5.

L’histoire : Le Wyoming, de nos jours. Fermier à la retraite, Einar Gilkyson est un homme endurci qui a tiré un trait sur son passé. Encore affecté par la mort de son fils unique, survenue dix ans plus tôt, il a laissé son ranch, tout comme son mariage, partir à vau-l’eau. Il n’a désormais d’estime que pour son vieil ami et employé Mitch, grièvement blessé par un grizzli. Alors qu’Einar compte bien finir ses jours reclus dans la solitude et la tristesse, sa belle-fille Jean, qu’il tient pour responsable de la mort de son fils, arrive en ville sans un sou. Fuyant son petit ami, la jeune femme est accompagnée par Griff, âgée de 11 ans, qu’elle affirme être la propre petite-fille d’Einar – et dont il ignorait l’existence. Du jour au lendemain, Einar voit sa vie paisible bouleversée et les vieilles rancoeurs refaire surface…

Mon avis : Un bon film avec des magnifiques décors et un casting intéressant. Il manque quand même un petit quelque chose pour être un peu plus passionnant mais il y a de bons rebondissements.

Antartica174/130 – Antartica Prisonniers du froid : 3,5/5.

L’histoire : Alors qu’ils mènent une expédition scientifique en plein Antarctique, le guide Jerry Shepard et le géologue Davis McClaren sont victimes d’un accident qui aurait pu être fatal si leurs chiens de traîneau ne les avaient pas tirés d’affaire.
Evacués d’urgence dans des conditions extrêmes, Jerry est contraint d’abandonner ses chiens au coeur d’un des hivers les plus redoutables que la zone polaire ait connus. Livrés à eux-mêmes, les huit animaux vont tenter de survivre dans une nature aussi majestueuse qu’hostile. Incapable d’oublier ses compagnons à quatre pattes, Jerry tente par tous les moyens de retourner sur place, mais les conditions météo l’en empêchent. Face aux pires conditions qui soient, humains et chiens vont tout affronter pour se retrouver…

Mon avis : Un très bons film qui montre comment les animaux sont capables de beaucoup de choses et qu’ils sont très intelligents. J’ai beaucoup aimé ce film dont l’histoire est vraiment touchante et surtout on se demande ce qu’il va se passer pour les chiens vu comment ça se déroule. A voir pour les amoureux de la nature et des animaux !

Turbo175/130 – Turbo : 2,5/5.

L’histoire : Turbo est un escargot qui n’a qu’un seul rêve en tête : être incroyablement rapide ! Son obsession pour la vitesse l’a rendu quelque peu impopulaire chez les siens, où lenteur et prudence sont de rigueur. Mais il est hors de question pour lui de se conformer. C’est alors que se produit un étrange accident qui lui donne soudainement le pouvoir de foncer à toute vitesse. Il s’embarque alors dans une aventure extraordinaire pour accomplir son invraisemblable destinée : courir contre le plus grand champion de course automobile, Guy La Gagne. Avec l’aide d’une équipe d’escargots aussi rusés que stylés, l’ultime outsider Turbo mettra tout son cœur – et sa coquille, pour prouver qu’aucun rêve n’est trop grand, aucun rêveur n’est trop petit.

Mon avis : Un petit film d’animation sympa mais qui ne casse pas des briques quand même. On s’attache quand même beaucoup à Turbo qui a beaucoup de volonté et un beau rêve et en plus il a la chance de pouvoir le réaliser ! Ça reste assez mignon par moment.

A moment to remember176/130 – A moment to remember : 4/5.

L’histoire : Kim Su-jin, une jeune femme dont le père est chef de chantier fait la rencontre de Choi Chul-Soo, un employé sous la responsabilité de son père. Les deux jeunes gens vont peu à peu tomber amoureux l’un de l’autre. Malgré le désaccord du père de la jeune femme le couple se marie mais bien vite les médecins vont se rendre comptent que Kim Su-jin souffre d’amnésie…

Mon avis : Un film super émouvant qui prend aux tripes. Comme d’habitude je trouve que les coréens sont toujours très doués pour nous faire pleurer devant des films (ou dramas). Ici c’est vraiment une triste histoire d’amour mais à voir car c’est très beau !