Mots-clefs

, , , , ,


Alexandre

On a beau se préparer pour l’arrivée d’un bébé, on n’est jamais forcément totalement prêt, surtout quand celui-ci décide d’arriver en avance ! On me disait une bonne semaine avant : « Quoi tu as déjà fait les valises pour la Maternité ? » Ben oui est heureusement !

C’est à 4h30 du matin que je me réveille le vendredi 25 octobre et je me rends compte que je perds du liquide. Total étonnement et incertitude de ma part : « Je perds les eaux ou j’ai pas eu le temps de me réveiller pour aller aux toilettes ? » Forcément je n’ai pas eu le cas le plus simple où je perds les 2 litres d’eau d’un coup, non, non, là j’ai perdu un peu seulement. Du coup, j’annonce à mon Mari que je crois commencer à perdre les eaux, lui qui n’est pas du matin a du mal à enregistrer l’information sur le coup et après réagit ! Je fais donc comme je l’ai appris en cours de préparation à l’accouchement pour vérifier que c’est bien les eaux que je perds et c’est le cas. Ne paniquons pas ! Futur Papa : « Vite on part à la Maternité ! » Moi : « Attends, il faut les appeler pour leur dire qu’on arrive mais moi je prends ma douche avant et je me lave les cheveux et toi aussi prends une douche avant ça sera mieux pour la journée qui nous attend. » Après on regroupe les valises (qui étaient censé atterrir dans le coffre le lendemain, ben oui j’avais pas eu le temps de les mettre …) et on se dirige vers la Maternité.

On est donc arrivés à 5h30 à la Maternité de l’Hôpital Privé d’Antony où le service nous attendait déjà. On m’a demandé tout mon dossier sur ma grossesse et hop on m’a amené dans une chambre pour me poser le monitoring, m’ausculter et voir si tout se passait bien pendant une heure. J’avais déjà le col qui s’ouvrait à 2cm, « Vous avez mal ? Vous sentez les contractions ? » « Euh non j’ai des contractions ? Je sens rien du tout (Youpi !) » On m’annonce alors que vu que j’ai perdu les eaux on me déclenchera dans les 24h si tout ne s’est pas mis en route plus que ça. Après on m’a envoyé dans ma chambre vu que j’étais automatiquement hospitalisée et on m’a dit de revenir vers 12h/13h pour un autre monitoring.

Vers 8h, petit déjeuner, puis d’un seul coup vers 9h, coup de téléphone, une sage-femme me dit alors : « Bon finalement vu comment le travail a commencé et vu que vous avez fait votre piqûre la veille à 11h (j’avais un traitement depuis deux mois pour la circulation sanguine), on a décidé de vous accélérer le travail maintenant ! » Et là comment dire … j’ai flippé … purée ça y est dernière ligne droite ! Mon bébé sera né d’ici quelques heures !

Je me suis donc rendue en salle de travail avec Futur Papa et la sage-femme. Elle m’a reposé un monitoring, m’a posé la seringue pour accélérer le travail et l’attente a commencé. Au début, je dois dire qu’elle avait beau me demander comment était les contractions, je ne sentais strictement rien ! Au fur et à mesure, j’ai commencé à avoir mal dans le bas du dos, je me suis dis que ça devait être ça. Bon et finalement au bout de quelques temps ça a commencé à faire bobo ! C’est à ce moment-là que tu te rappelles de tes cours de respiration et que bizarrement tu y arrives plus facilement qu’avant parce que ça soulage un peu ! Je dois dire que la main de Futur Papa a plutôt bien servi parce que c’est rassurant de ne pas être seule et de pouvoir compter sur quelqu’un et d’être soutenue. Dans les dernières contractions que j’ai senti, j’ai vraiment attendu avec impatience l’anesthésiste pour pouvoir avoir la péridurale parce que ça commençait vraiment à titiller sévère même si on ne peut pas dire que ça fasse super mal, c’est surtout que c’est vraiment pas agréable.

L’anesthésiste est arrivée vers 11h je crois pour poser la péridurale. Elle a eu vraiment du mal à la poser … apparemment c’était assez étroit et elle avait peur que le liquide ne passe pas … J’ai vraiment eu peur sur le coup, je me suis demandé comment j’allais faire pour supporter si ça ne marchait pas. Finalement, ça a bien marché, ouf ! Je dois dire que c’est assez magique d’ailleurs, la douleur disparaît totalement. Finalement à 13h30, mon col était effacé et j’aurais pu déjà voir son petit nez se pointer mais il n’avait pas fini de bien se placer donc la sage-femme ne voulait pas que je me fatigue de trop et le bébé avec donc on s’est laissé deux heures de temps pour espérer qu’il se place bien.

A 15h40, elle est revenue et il était l’heure de pousser et d’accueillir notre petit Alexandre ! Je dois dire que ça a été un peu moins difficile que ce que je pensais en 4 contractions et une dizaine de fois à pousser il a montrer son bout du nez ! On me l’a mis directement sur mon ventre et là j’ai été super étonné de voir comment il était tout petit ! Nouveau Papa a tout vu et m’a encouragé tout du long même si forcément j’étais concentrée, je l’entendais m’encourager et me soutenir de toutes ses forces. C’était un super moment que de tenir mon bébé sur moi et de le voir me regarder avec ses petits yeux. Il avait l’air tellement fragile. On me l’a laissé un moment sur le ventre avant de le prendre et de le nettoyer un peu et pour le peser. Seulement 2.950kg la crevette et tout plein de cheveux comme je voulais !

Il est resté sur moi pendant deux heures, et il avait tellement chaud qu’il était tout rose après ! Je lui ai donné un premier biberon qu’il a avalé en deux minutes chrono ! Morfale comme sa Maman ! Pendant que je l’avais sur moi, on m’a recousu car j’avais été un peu déchiré (pas d’épisio ! Youpi ! On m’a dit ça fait moins mal vu que c’est interne … ouais tu parles … pendant une bonne semaine ça n’a pas été très agréable !) et on nous a surveillé tous les deux pour voir si ça allait. Puis on est allés tous les trois dans la chambre et c’était le début de notre découverte à tous les trois.

On peut dire que j’ai eu de la chance, mon accouchement s’est facilement passé et c’était moins pire que ce que j’avais imaginé. Et puis bon c’est vrai que la finalité est magnifique donc forcément on y pense pu trop après avoir vu son petit bout de chou !

Bilan de la grossesse :

Les – :

  • Les piqûres de Lovenox trois mois avant … (bon là ça s’est raccourci vu que j’ai accouché avant mais j’en ai encore pendant un mois et demi)
  • Le transit … Mon pire cauchemar durant cette grossesse …
  • Le stress … Je n’ai pas arrêté de m’inquiéter pour le bébé tout du long même si le stress a diminué un peu lorsque j’ai commencé à le sentir bouger mais au début dieu sait que j’ai pu stresser !

Les + :

  • Sentir le bébé bouger dans mon ventre, ça j’ai vraiment adoré (même si les coups de pieds dans les côtes c’est pas rigolo des fois !) 
  • Avoir un superbe bébé au bout de cette aventure et devenir une vraie famille !

Je ne peux pas dire que j’ai réellement aimé être enceinte, ce n’est pas vraiment fait pour moi ça me stresse beaucoup trop mais une chose est sure je ne regrette pas parce qu’on a fait un superbe bébé vraiment adorable !

20131105-101356.jpg

Publicités