Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , ,


Bon j’ai fini mon défi mais comme je l’avais annoncé, je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin ! Voici les autres articles : Films 1 à 10 / Films 11 à 20 / Films 21 à 30 / Films 31 à 40 / Films 41 à 50 / Films de 51 à 60 / Films de 61 à 70 / Films de 71 à 80 / Films de 81 à 90 / Films 91 à 100 / Films 101 à 110 / Films 111 à 120.

121/120 – Clochette et le secret des fées : 4,5/5. (Critique plus longue : ici)

L’histoire : Il existe au-delà de la Vallée des Fées un royaume où l’hiver est roi : la Forêt Blanche. Bien qu’il soit interdit d’y pénétrer, l’intrépide Clochette décide de s’y aventurer, mais un étrange phénomène se produit dès qu’elle en passe la frontière: ses ailes se mettent à scintiller de mille feux. En cherchant à en connaître les raisons, elle fait la connaissance d’une mystérieuse fée des glaces qui lui ressemble étrangement. Cette rencontre va non seulement bouleverser sa vie, mais également ébranler les certitudes de tout son groupe d’amies et des habitants de la Vallée des Fées…

Mon avis : Quel bonheur de retrouver Clochette dans ses aventures et surtout pour la première fois au cinéma ! L’animation est toujours un régal pour les yeux ! Tout est fluide, les couleurs sont belles, tout le monde des fées est toujours aussi mignon et travaillé avec un très bon sens du détail. J’aime beaucoup c’est univers mélangés aux saisons et comment ils arrivent à en jouer avec. L’histoire de ce quatrième film est vraiment sympathique puisqu’il touche encore plus la vie de Clochette avec comme à son habitude son envie d’aventure, elle veut absolument aller découvrir le monde de l’hiver : la forêt blanche. Une bonne réussite ce film !

122/120 – L’Âge de glace : La dérive des continents : 3/5.

L’histoire : Alors que Scrat poursuit inlassablement son gland avec toujours autant de malchance, il va cette fois provoquer un bouleversement d’une ampleur planétaire… Le cataclysme continental qu’il déclenche propulse Manny, Diego et Sid dans leur plus grande aventure. Tandis que le monde bouge au sens propre du terme, Sid va retrouver son épouvantable grand-mère, et la petite troupe va affronter un ramassis de pirates bien décidés à les empêcher de rentrer chez eux…

Mon avis : Ce qui me fait toujours rire c’est bien Scrat et sa recherche désespérée du gland ! Mais j’avoue que là avec sa grand-mère y’avait des passages bien drôles !

Twilight 5123/120 – Twilight – Chapitre 5 : Révélation 2e partie : 4/5. (Critique plus longue : ici)

L’histoire : Après la naissance de sa fille Renesmée, Bella s’adapte peu à peu à sa nouvelle vie de vampire avec le soutien d’Edward. Se sentant menacés par cette naissance d’un nouveau genre, les Volturi déclarent la guerre à la famille Cullen. Pour préparer leur défense, les Cullen vont parcourir le monde pour rassembler les familles de vampires alliées et tenter de repousser les Volturi lors d’un ultime affrontement.

Mon avis : Je l’attendais avec impatience ce dernier volet de Twilight et je dois dire que j’ai été agréablement surprise car ce dernier film est vraiment génial ! Bien que le début est assez rapide et peut-être pas assez détaillé en comparaison à mes souvenirs du livre, il n’est pas trop dur pour quelqu’un n’ayant pas lu les livres de suivre l’histoire.

Apparition124/120 –  Apparition : 1,5/5.

L’histoire : Des étudiants mènent une expérience scientifique tendant à prouver que les manifestations paranormales sont l’œuvre de l’esprit humain. Leur théorie va être confirmée quand ils créent d’eux-mêmes un esprit particulièrement violent, qui va dès lors terroriser un jeune couple.

Mon avis : Vraiment pas terrible … Ça partait pourtant d’une bonne idée mais les scénaristes n’ont vraiment pas tenu sur la longueur sans compter que les acteurs sont vraiment mauvais … Bref à éviter si vous ne voulez pas perdre votre temps !

Ted125/120 – Ted : 2,5/5.

L’histoire : À 8 ans, le petit John Bennett fit le voeu que son ours en peluche de Noël s’anime et devienne son meilleur ami pour la vie, et il vit son voeu exaucé. Presque 30 ans plus tard, l’histoire n’a plus vraiment les allures d’un conte de Noël. L’omniprésence de Ted aux côtés de John pèse lourdement sur sa relation amoureuse avec Lori. Bien que patiente, Lori voit en cette amitié exclusive, consistant principalement à boire des bières et fumer de l’herbe devant des programmes télé plus ringards les uns que les autres, un handicap pour John qui le confine à l’enfance, l’empêche de réussir professionnellement et de réellement s’investir dans leur couple. Déchiré entre son amour pour Lori et sa loyauté envers Ted, John lutte pour devenir enfin un homme, un vrai !

Mon avis : Pas mal mais pas non plus formidable ! L’histoire reste assez mignonne et même si Ted est tout le contraire de ce qui est mignon il arrive quand même à attendrir la galerie (surtout à la fin!). J’aurais cru rigoler plus en voyant ce film en fait mais non … Bon je sais que je ne suis pas forcément très bon public pour ce genre de films mais en tout cas il a le mérite de ne pas être lourd comme certaines comédies de maintenant et se laisse facilement regarder.

Arbitrage126/120 – Arbitrage : 3,5/5.

L’histoire : Robert Miller est l’un des magnats les plus puissants de la finance new-yorkaise. Fort d’une réussite exemplaire, entouré de sa femme, Ellen, et de ses enfants – dont sa brillante fille, Brooke –, il incarne à lui seul le rêve américain. Pourtant, au-delà des apparences flamboyantes, Miller est piégé. Il doit à tout prix vendre son empire à une grande banque avant que l’on ne découvre l’ampleur de ses fraudes. La liaison qu’il entretient avec Julie, une jeune marchande d’art française, complique aussi sa vie privée… Alors qu’il est à deux doigts de conclure la transaction espérée, une erreur de trop va le mêler à une affaire criminelle. Pris à la gorge, cerné de toutes parts, Robert Miller va tout risquer pour sauver ce qui compte le plus pour lui. Encore doit-il choisir ce que c’est vraiment, et il ne pourra le découvrir qu’en affrontant les véritables limites de sa moralité.

Mon avis : Richard Gere revient ces dernières années en force avec des rôles vraiment parfait ! Il joue vraiment très bien dans ce film et est montre qu’il est toujours aussi bon acteur et qu’il n’y a pas que les comédies qui lui vont comme un gant ! L’histoire est assez passionnante même si au premier abord elle n’attire pas réellement. Un film à voir !

Le Hobbit : Un Voyage inattendu127/120 – Le Hobbit : un voyage inattendu : 4/5. (critique plus longue : ici)

L’histoire : Dans UN VOYAGE INATTENDU, Bilbon Sacquet cherche à reprendre le Royaume perdu des Nains d’Erebor, conquis par le redoutable dragon Smaug. Alors qu’il croise par hasard la route du magicien Gandalf le GrisBilbon rejoint une bande de 13 nains dont le chef n’est autre que le légendaire guerrier Thorin Écu-de-Chêne. Leur périple les conduit au cœur du Pays Sauvage, où ils devront affronter des Gobelins, des Orques, des Ouargues meurtriers, des Araignées géantes, des Métamorphes et des Sorciers… Bien qu’ils se destinent à mettre le cap sur l’Est et les terres désertiques du Mont Solitaire, ils doivent d’abord échapper aux tunnels des Gobelins, où Bilbon rencontre la créature qui changera à jamais le cours de sa vie : Gollum. C’est là qu’avec Gollum, sur les rives d’un lac souterrain, le modeste Bilbon Sacquet non seulement se surprend à faire preuve d’un courage et d’une intelligence inattendus, mais parvient à mettre la main sur le « précieux » anneau de Gollum qui recèle des pouvoirs cachés… Ce simple anneau d’or est lié au sort de la Terre du Milieu, sans que Bilbon s’en doute encore…

Mon avis : En résumé, on peut dire que ce film est magnifique et que l’on a fait un beau voyage en le découvrant. On ne peut rajouter qu’une chose à cela : vivement la suite de ce voyage à la fin de l’année 2013 !

Le prénom128/120 – Le Prénom : 4/5.

L’histoire : Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale… Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.

Mon avis : Alors là c’est ma surprise de l’année ! Moi qui n’aime pas les films français et encore moins les comédies, je dois dire que j’ai littéralement adorée celle-ci ! Bon forcément Patrick Bruel aide à me l’avoir fait aimer parce qu’il est juste très bon dedans ! Comme quoi le cinéma français des fois surprend et qu’il n’y a pas besoin d’effets spéciaux et de budget énorme pour faire un excellent film ! Le Prénom a un excellent scénario, des acteurs tous aussi bons les uns que les autres avec quand même Patrick Bruel qui fait le plus gros du boulot par son excellent jeu d’acteur ! Je ne regrette qu’une chose maintenant : ne pas avoir été voir la pièce de théâtre !

Looper129/120 – Looper : 3,5/5.

L’histoire : Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les « Loopers ») les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 20 ans de plus. La machine si bien huilée déraille…

Mon avis : Pas mal du tout et assez original ! J’en avais entendu du bien, j’aurais cru qu’il était meilleur que cela mais on peut dire qu’il est vraiment très bien quand même. C’est dommage qu’on ne voit pas plus que cela Bruce Willis mais l’acteur principal joue vraiment très bien. Au début, il faut bien suivre l’histoire car c’est assez compliqué dans le principe mais franchement original.

Jason Bourne130/120 – Jason Bourne : l’héritage : 3/5.

L’histoire : On croyait tout connaître de l’histoire de Jason Bourne et de son passé d’agent tueur malgré lui. Mais l’essentiel restait à découvrir. Le programme Treadstone dont Jason était le cobaye n’était que la partie émergée d’une conspiration plus ténébreuse, ourdie par d’autres branches du gouvernement et mettant en jeu d’autres agences de renseignement, d’autres programmes militaires, d’autres laboratoires secrets… De Treadstone est né « Outcome », dont Aaron Cross est un des six agents. Sa finalité n’est plus de fabriquer des tueurs, mais des hommes capables d’assurer isolément des missions à haut risque. En dévoilant une partie de cette organisation, Jason laissait derrière lui un « héritage » explosif : compromis, les agents « Outcome » sont désormais promis à une liquidation brutale. Effacés à jamais pour que le « père » du programme, le Colonel Byer puisse poursuivre ses sinistres activités. Une gigantesque chasse à l’homme commence, et Cross, devenue sa première cible, n’a d’autre recours que de retrouver et gagner la confiance de la biochimiste d’ »Outcome », Marta Shearing, elle-même menacée de mort…

Mon avis : Compliqué comme scénario, j’avoue m’y être perdue ! Je préférais quand même les films avec Matt Damon qui étaient quand même mieux joués. Mais j’aime quand même assez le personnage principal et surtout Rachel Weisz. L’action est vraiment bien et surtout les scènes de poursuites. Un bon divertissement !

Publicités