KOGALS, KOGARU OU GALS
コギャル、ギャル

 

Kogaru ou Gal ou Kogal コギャル、ギャル sont des groupes de jeunes filles ou de jeunes femmes des les villes japonaises. Ce sont souvent des filles de 12 à 25 ans qui sont décolorées en blonde et elles ont le teint bronzé : on les appelle alors Ganguro ou mamba/yamamba). Elles portent des minijupes, des vêtements à la mode et des accessoires tape à l’oeil. Les Kogaru (gals lycéennes) sont une sous catégorie des gals.
 

 
Ganguro ガングロ est une mode japonaise qui implique la décoloration des cheveux chapatsu. Vers la fin des années 90 et les années 2000, c’était la mode des ganguro. Elles étaient surtout dans les quartiers de Shibuya, Ikebukuro à Tokyo. C’est dans les années 70 où les 1ères ganguro ont fait leur apparition. C’est dans un sens au début une sorte de rebellion quant à la tradition japonaise surtout au niveau de leur teint blanc et de leur chevellure. Alors que les ganguro sont décolorées et bronzées aux UV. Cela a pour but de choquer. Pour beaucoup de personnes au Japon, ce mouvement est dangereux à cause de la rebellion qu’elle laisse paraître. Beaucoup voit un symbole de désengagement envers la patrie et ses valeurs de la part des jeunes d’aujourd’hui. Elles poussent à l’émancipation de la femme mais aussi de l’individu. Elles s’inspirent de l’Occident.

Yamamba ヤムンバ  est une tendance de mode. Les cheveux sont teints en blanc et bronzage à l’extrême, rouge à lèvres blancs, maquillage blanc autour des yeux, lentilles de contact colorés, tenues vestimentaires très colorées ainsi que des nombreux accessoires avec des couleurs très flashies. Il existe aussi un équivalent masculin center guy センター街 provenant d’un jeu de mot sur le nom d’une rue piétonne commerçante près de Shibuya où lmes yamamba et les center guy se retrouvent souvent. 

Les gals se rencontrent dans les quartiers branchés des grandes villes comme à Shibuya où elles retrouvent leur magasin favori tel que Tour 109 ainsi que d’autres lieurs de rendez-vous comme les karaoke ou les izakaya (restaurant/bar). Souvent les Gals ont recours à l’enjo Kosai ou enko pour se payer les derniers accessoires à la mode c’est à dire à la prostitution. Certaines fuguent et ne vont plus à l’école pour trainer avec leurs amies dans les quartiers branchés. Toutes ne sont pas comme cela et voit seulement une mode vestimentaire. 

Publicités